Bodywork

Malgré les soins et l’attention que chaque cavalier porte à son cheval, il n’est pas rare de constater des gênes, des douleurs ou des restrictions de mobilité chez son partenaire. Leurs difficultés se manifestent alors bien souvent en silence.

Le bodywork équin a une approche holistique qui analyse les pathologies ou restrictions de mobilité par le prisme des multiples interactions qui caractérisent chaque composant du corps du cheval. Le bodywork s’axe autour de trois thèmes principaux : la détente musculo-squelettique, la kinésiologie et le cranio-sacré.

C’est une thérapie mise au point par April Battles (USA) qui utilise de multiples canaux en combinant acupression, reiki, shiatsu, kinésiologie, cranio-sacré, nutrition, bioénergie, travail des fascias, massage, ostéopathie myo-fasciale, huiles essentielles, etc…

Cette approche est basée sur un travail postural, cherchant à faire la différence entre ce qui est du domaine de la conformation (longueur des os, couleur pelage, forme œil,…) et ce qui est du domaine de la posture (sous lui, brassicourt, panard, dos de carpe,…).

Tout problème postural est le résultat de compensations sur lesquelles nous pouvons intervenir afin de permettre au cheval de retrouver son inné locomoteur.

L’idée est de détecter puis libérer les causes originelles des blocages, sans manipulations forcées, afin de permettre au cheval de se rééquilibrer dans sa totalité et retrouver son confort, son intégrité et son potentiel physique.

Le bodywork équin cherche à aider le cheval en utilisant l’homéostasie (capacité de guérison du corps).

Il aide à prévenir les blessures, mais aussi optimiser les performances.

C’est une thérapie complémentaire aux traitements conventionnelles (vétérinaire, ostéopathe, maréchal ferrant ou podologue,…).

Pour quelle raison consulter ?

Pour simplement apporter un bien-être à son cheval, améliorer ses performances ou pour résoudre un problème : boiterie inexpliquée, dissymétrie musculaire, résistance, problème au galop, réaction au sanglage, dos carpé, problèmes d’aplombs, refus à l’obstacle,…

A qui ça s’adresse ?

A tous les chevaux ! Du cheval de sport, d’endurance, de loisir, de spectacle, les rescapés, les poulinières, les retraités, les poneys, les chevaux d’attelage,…

Faut-il plusieurs séances ?

Comme pour les humains, tout dépend des soucis rencontrés et si le cheval est disponible pour libérer les tensions et les déséquilibres en une fois. Parfois un travail plus espacé est plus facile pour le cheval, d’autres fois une séance suffit. Chaque cheval est unique.

Il est important de noter que les modifications et les rééquilibrages après une séance de bodywork se poursuivent pendant plusieurs jours. L’implication du propriétaire est donc primordiale dans le suivi post-séance via la régularité de la pratique d’exercices permettant d’aider le cheval à poursuivre son rééquilibrage.

Est-ce une consultation vétérinaire ?

Non, mais le bodywork permet de rééquilibrer le cheval dans sa globalité et ainsi améliorer la santé globale du cheval. Il ne remplace pas l’avis d’un vétérinaire.

Est-ce une consultation d’ostéopathie ?

Non, les ostéopathes équin travaillent sur les structures osseuses ou viscérales. Un bodywork équin travaille sur les structures musculaires, qui se rapproche plus d’une séance de kinésithérapie.

Attention : il est conseillé de ne pas monter le cheval 48 à 72h après une séance.

Quelques exemples

(cliquez sur les images pour les agrandir)

(cliquez sur les images pour les agrandir)